Vers site Nicaragua
Informations sur le Nicaragua

Vers hôtel
Louez votre bungalow

Vers infos
Autres informations


___________________________________________________________________________________________________________

Index Renseignements généraux Préparer son voyage
Le Nicaragua A voir au Nicaragua Les photos
Apprendre l'espagnol au Nicaragua Investir au Nicaragua Liens Plan du site

___________________________________________________________________________________________________________

Les fêtes

La Purisima

Cette fête se déroule dans tout le pays le 8 décembre. Elle commémore la conception de la Vierge Marie.
Des groupes parcourent les rues, lancent des pétards et des fusées, chantent. On leur distribue des friandises (le gofio est la friandise typique, traditionnelle, d'origine indienne, il est fait de farine de maïs, de miel de cane à sucre et d'épices).

Semana Santa (Pâques)

C'est généralement une période où il fait chaud, juste avant que les pluies arrivent.
C'est aussi la période des vacances pour beaucoup de monde. Les gens se retrouvent en famille et tâchent de trouver un peu de fraîcheur en se baignant. Les plages, les rivières et les lagunes sont prises d'assaut.

El dia de la alegria (Le jour de la joie)

Chaque 17 juillet, le pays célèbre le départ du dernier des Somoza. Après 46 ans de dictature familiale, il prenait la fuite en emportant avec lui les réserves de la Banque Nationale.
Pétards, chants révolutionnaires et réunions politiques sont au menu.

Le 19 juillet (Fête Nationale)

On célèbre l'entrée à Managua des guérilleros du Front Sandiniste de Libération Nationale.
Une grande réunion a lieu sur la place de la cathédrale (l'ancienne cathédrale près du lac) ainsi que sur la grande place près du Malecon, là où se trouve la coquille acoustique. Souvent, plus de 50'000 personnes y sont rassemblées. Discours politiques, pétards, défilés. Le rhum coule à flots. Il fait chaud, le soleil tape, prenez une casquette! Prenez garde aussi aux pickpockets.

Le repli stratégique à Masaya

Il a lieu le dernier week-end de juin. Il commémore un haut fait militaire de fin juin 1979.
Un groupe de guérilla tentait de libérer Managua alors qu'un autre groupe qui devait le rejoindre en était empêché par la garde de Somoza à Masaya. En une nuit, tous les guérilleros qui étaient à Managua sont partis sur Masaya pour prendre la garde à revers. Une fois la garde défaite à Masaya, les deux groupes de guérilla se sont unis et ont pu marcher victorieusement sur Managua.
Plusieurs milliers de personnes se réunissent à Managua, au marché Huembes (voir la carte) en fin d'après-midi et partent le soir venu pour franchir les 25 kilomètres qui les séparent de Masaya.
Camions avec sonos, stands de boissons et nourriture, quelques fois il y a une tente sous laquelle on peut danser vers le km 14. C'est l'occasion unique d'avoir de nombreux contacts avec la population. Si vous êtes fatigué-e-s, montez sur un camion.
Beaucoup d'émotion lorsqu'on marche à côté d'un ancien guérillero avec ses béquilles ou en chaise roulante.
Les deux derniers kilomètres avant d'entrer à Masaya sont difficiles, ça monte! Tout est organisé pour le retour, de nombreux bus vous ramèneront à Managua.

La caminata écologique

Il s'agit d'une marche organisée par la mairie de Leon depuis l'an 2000. Elle a lieu généralement à la fin juillet, renseignez-vous à la mairie de Leon ou auprès du bureau d'information touristique municipal de Leon qui est situé vers le parc central, à côté des pompiers. Pour plus d'informations, tél. : 2311-4595 ou Cliquez ici
C'est une course pédestre destinée à tout le monde ; coureurs, mais aussi simple promeneurs. La mairie emmène tout le monde à l'aube dans les bennes des camions municipaux jusqu'à Puerto Momotombo, au pied du volcan du même nom. De là, part une marche fléchée allant jusqu'au Cerro negro en passant par d'autres volcans (El Hoyo, Las Pilas, San Jacinto, ...), une bonne partie de la chaîne volcanique des "Maribios". La caminata prend fin au sommet du Cerro negro. En tout, 25 km. Cela prend la journée complète en marchant, mais c'est sympathique à faire en groupe (à condition d'emmener assez de boissons). A ma connaissance, l'évènement a lieu tous les ans. On peut vérifier sur place .
Très bonne expérience pour rencontrer des gens. Il y a des poste de distribution d'eau (PC) tout au long du parcours. La sécurité est organisée par la défense civile, les gardes forestiers et la croix-rouge.
Voir le parcours en détails

Le départ
Au sommet

La foire de Diriamba (du 10 au 20 janvier)

Le 20 janvier, grande procession religieuse en l'honneur du saint local (Saint Sébastien), fête foraine, alimentation typique. Profitez-en pour voir les pueblos blancos dont Diriamba fait partie. Le Mayordomo (le Major d'homme) est la personne la plus importante de la fête, c'est lui qui offre une grande partie de ce qui est consommé, c'est un grand honneur pour lui que de remplir cette fonction. C'est une fête typiquement indigène recouverte d'un vernis chrétien, extrait d'un article de journal (les dieux indiens ne sont pas vaincus).
Le site de Diriamba avec des informations sur le Güegüense qui est originaire de cette région. La représentation théâtrale du Güegüense est donnée plusiuers fois:

foire de diriamba

Santo Domingo

Du 1er au 10 août, Managua fête son saint patron. Processions, rodéos avec des taureaux. Le Mayordomo (le Major d'homme) est le maire de la ville.
Extrait d'un article de journal (les dieux indiens ne sont pas vaincus)

Le palo de mayo

C'est la danse (très chaude) de la côte caraïbe. Le festival à lieu durant tout le mois de mai, spécialement chaque week-end. Un site plein de ressources, en espagnol

Le festival international de la poésie de Granada

Le plus important festival littéraire d'Amérique centrale a lieu à la mi-février. Voir http://www.festivalpoesianicaragua.com/

haut de la page